Back
Vous êtes ici : Ressources Bonnes pratiques

Bonnes pratiques

Grab Haute-Normandie : débroussailler le télétravail pour mieux le formaliser

En expérimentant cette nouvelle organisation du travail, le Groupement régional des agriculteurs bio a aussi mis à jour ses points forts et ses fragilités, pour mieux s’y attaquer.

ROUEN PARK forme ses agents pour faire face au stress

La prise de conscience avance progressivement et les démarches de prévention du stress au travail se multiplient dans les entreprises de Haute-Normandie. Démonstration avec l'expérience de Rouen Park.

CAPS développe le dialogue en interne

Chez CAPS, c'est à un sentiment de mal-être au travail que l'on a dû faire face. Au sein de cette association employant 73 personnes et œuvrant dans le secteur médico-social, quelques indicateurs signalent un problème de stress : les réunions internes sont tendues, les arrêts maladie se multiplient, des conflits éclatent entre collègues et le dialogue devient difficile en interne.

TMS : des représentations à la réalité

Dans cette chaîne d'une dizaine de pressings les repasseuses sont les principales salariées concernées par des TMS aux mains et aux poignets. L'analyse montre que les troubles touchent tous les salariés en magasin et plutôt les articulations de l'épaule. Elle met en évidence la plus grande fragilité des salariés à développer des stratégies de défense.

TECHNITHERM : l'égalité professionnelle passe par l'entraide

Chauffagiste, un métier d'hommes ? Chez Technitherm, on ne se pose pas la question. L'entreprise située à Rouen et à Elbeuf entretient, dépanne et remplace les chaudières des particuliers. Au sein de son équipe de dix salariés, elle emploie deux femmes chauffagistes. Une situation pas si fréquente, car le métier reste majoritairement masculin. L'une des deux salariées, Magalie Cabaret, en témoig

Reclasser les salariés sans les exclure

Depuis son intégration dans un groupe international, une entreprise industrielle de Haute-Normandie, spécialisée dans le secteur de la parfumerie, se transforme et se modernise. Elle décide de trouver des solutions globales de reclassement de ses salariés âgés ou en restrictions d'aptitude.

Effectif : 600 salariés
Activité : industrie de la parfumerie

L'emploi aidé : une opportunité de professionnalisation

Une association de loisirs s'interroge sur les conséquences de la fin du dispositif "emploi jeune" sur son organisation du travail et sa gestion des compétences.

Effectif : 48 salariés
Activité : action sociale

L'ergonomie en scénarios pour de nouvelles machines

Confrontée à des problèmes d'allergie aux produits, de manutentions inadéquates, de bruit et de flux inadaptés, une entreprise industrielle a souhaité modifier une partie de ses installations. Elle a choisi d'anticiper la nouvelle organisation du travail à partir d'une méthode de simulation des situations de travail.

Effectif : 940 salariés
Activité : fabrication de moules pour bouteilles e

Vente, fusion, acquisition... l'occasion d'un nouveau départ

En anticipation de sa vente annoncée, une entreprise de l'agroalimentaire décide de se moderniser afin de rester compétitive. Elle saisit cette opportunité pour mettre en place une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences en prenant en compte l'organisation et les conditions de travail.

Effectif : 98 salariés
Activité : Fabrication de lait liquide et de produits frais

L'entreprise en réseau : autonomie et cohérence

Avec la rationalisation des moyens et la qualité du service à rendre au client, la fonction logistique est de plus en plus éclatée. Si elle semble inéluctable, l'implantation en réseau pose donc de réels problèmes d'efficacité de l'organisation et des compétences des salariés, particulièrement celles de l'encadrement. Pour certaines entreprises, la survie même est au cœur de cet

Le travail collectif face aux enjeux de la charge

Comment définir la charge de travail dans une structure a priori bien organisée ? Un collectif d'auxiliaires de vie se trouve confronté aux problématiques de souplesse et de polyvalence dans un contexte où le partage des pratiques est peu développé.

Effectif : 66 salariés
Activité : accueil d'adultes handicapés

Dialoguer autour des risques

Ce sous-traitant automobile fait partie d'un groupe leader mondial. Il doit augmenter ses parts de marchés et ses gains de productivité. Mais en même temps, les contraintes des conditions de production nouvelles ont des effets sur la santé des salariés. Il choisit d'intégrer, au cœur même de son organisation, une démarche globale de prévention des risques professionnels.

Aucun message